• Je ne suis pas forcément la mieux placée au monde pour donner des conseils en matière de bonnes résolutions financières. En effet, j'ai longtemps été qualifiée de "panier percé" par ma famille et mon compagnon me rappelle régulièrement que "Ça tu en as déjà plein" ou encore "Il est beau ce nouveau sac, tu vas le ranger où ?".

    Mais même si je ne suis pas encore parfaite, je suis néanmoins pleine de bonne volonté et je me suis même surprise très récemment à cliquer sur la petite croix rouge pour fermer la fenêtre Safari juste au moment de rentrer mes coordonnées bancaires. Je vais donc vous donner les 5 conseils principaux qui m'ont permis de modérer mes pulsions d'achat - mais bien entendu, je reste humaine.

    cinq-conseils-pour-résister-au-shopping

    Faire le point sur ce que l'on possède déjà

    Que celle qui n'a réellement "rien à se mettre" me jette la première pierre - d'ailleurs si c'était vraiment le cas vous ne seriez pas en train de lire cet article. Mais c'est aussi valable pour les produits cosmétiques qui sont d'ailleurs périssables et qu'il est donc inutile d'accumuler dans ses placards.

    Mon premier conseil serait de commencer par prendre conscience de ce que l'on possède déjà. Pour cela il existe plusieurs techniques de rangement notamment la méthode KonMari très répandue sur YouTube qui permet de ranger son dressing de manière à pouvoir voir chaque paire de chaussettes, chaque pull, chaque débardeur bref .. chaque élément de notre garde-robe au lieu d'avoir en face de soi des piles vertigineuses décourageantes et des tiroirs en vrac. 

    La méthode de rangement
    La méthode de pliage des vêtements

    Cette méthode permet d'apporter une dimension émotionnelle au rangement puisque l'on doit prendre chaque pièce dans ses mains et ressentir l'émotion que le vêtement nous apporte ... ou pas. Et ce dans le but de ne s'entourer que d'objets qui nous procurent de la joie et des sentiments positifs. Bien entendu, les vêtements que l'on ne souhaite pas garder peuvent être donnés aux bonnes oeuvres et les pièces les plus abîmées je les rapporte à H&M en échange de bons de réduction de -15% - on ne se refait pas.

    Concernant les produits cosmétiques, il va falloir prendre son courage à deux mains. Dans un premier temps pour trier les produits qui sont encore propres à l'utilisation et jeter ceux qui sont clairement périmés ou qui ne vous conviennent pas tout simplement. Bon à savoir : un produit non ouvert peut généralement se garder environ 3 ans dans son emballage scellé et à l'abri de toute lumière et variation de température.

    Une fois ce tri réalisé, j'ai une astuce à vous partager que j'ai mise en pratique depuis des années - accumulatrice chronique bonjour ! Mais rassurez-vous je me suis calmée. Il s'agit d'un document Excel bien au chaud dans mon Macbook dans lequel je référence par catégories chacun des produits que je possède avec d'un côté ceux qui ne sont pas encore entamés et dans un tableau ceux que j'utilise actuellement. Bon, dit comme ça je suis à peu près sûre que ce n'est pas très parlant alors je vous montre ça en pratique :

    cinq-conseils-pour-resister-au-shopping

    Après j'ai mes propres légendes. Par exemple une case vide signifie que je suis en train d'utiliser des échantillons et que je n'ai pas encore entamé un nouveau produit dans la catégorie. Une catégorie soulignée signifie que c'est un produit que je rachète tout le temps. Les chiffres entre parenthèse sur la liste de gauche indiquent le nombre de produits non entamés que je possède dans cette catégorie, ce qui me permet d'avoir une vision générale de ce que j'ai en surnombre ou bientôt en rupture. Bref, c'est pour vous donner des idées d'organisation et je fonctionne très bien comme ça pour ma part.

    Se donner un temps de réflexion

    Les achats d'impulsion c'est ce qu'il y a de plus compliqué à raisonner - elle est là, cette magnifique paire de bottines en velours vert canard avec des clous dorés et un talon vertigineux. Et soldée en plus. Et il n'en reste que deux en 36. Bon, dans un cas comme celui-ci - mais en fait ça se passe toujours comme ça - il faut savoir que tout ce qui est soldé = fin de série = sera bientôt passé de mode. Chez IKKS par exemple, tout ce qui est basic et intemporel - donc ce qui se vend le mieux toute l'année - ne sera JAMAIS - never, ever - en solde.

    Ce qui m'amène à vous poser une simple question : qu'est-ce qui est vraiment tendance ? Je crois que je n'ai pas besoin de disserter sur le sujet. Aujourd'hui c'est bien connu que l'intemporel, le classique et l'indémodable sont les vrais chevaux gagnants sur lesquels miser en matière de mode. Autre argument - comme s'il vous en fallait d'autres - les fameuses promotions qui d'antan étaient plus que rarissimes, voire réservées aux mythiques soldes bi-annuelles, sont aujourd'hui très (trop) courantes, à tel point que franchement, qui achète encore plein tarif ? Que ce soit chez Sephora, Marionnaud, The Body Shop et même dans des enseignes plus onéreuses comme IKKS, San Marina ou Naf Naf, tout le monde vend au rabais.

    cinq-conseils-pour-résister-au-shopping

    Tout ça pour en venir au fait que vous pouvez largement vous donner le temps de la réflexion lorsqu'un article vous plaît car au choix :

    a) il sera bientôt passé de mode
    b) il fait partie de la collection permanente et ne sera de toute manière jamais soldé
    c) vous va-t-il vraiment ?
    d) si tout le monde a le même, où est l'intérêt ? Personne ne vous complimentera car "déjà vu partout"

    Mettre en ordre ses priorités

    Mais si réellement un article fait battre votre coeur et qu'après tout ce questionnement vous en rêvez même la nuit - ça m'est déjà arrivé avec une palette de maquillage, et je suis très sérieuse - alors il est temps de se poser d'autres questions mais d'ordre financier. On ne va pas se mentir, il est rare qu'un achat peu onéreux provoque autant de réflexions intérieures. Si hésitations il y a, c'est que l'on se demande avant tout si c'est bien raisonnable de dépenser une telle somme - ladite somme peut aussi bien être 30, 50, 100 ou même plus de 1000€, chacun voit midi à sa porte.

    Donc il est primordial de se questionner sur nos priorités. Le loyer, les courses, la facture du vétérinaire, les sorties entre amis ... bref, toutes les sorties d'argent potentielles dans le mois déduites de votre salaire. C'est simple, soit il ne vous reste rien et vous pouvez passer tout de suite au conseil suivant, soit il vous reste une certaine somme libre d'utilisation et là vous avez deux options :

    a) mettre cet argent de côté et passer au conseil suivant
    b) choisir de le dépenser, mais comment ?

    Je pars du principe que les factures sont les priorités absolues qu'aucune session shopping ne doit devancer. De même, lorsqu'on a des animaux qui nécessitent des soins et de l'entretien, c'est une responsabilité immuable et l'on doit être capable de sacrifier certains plaisir pour leur bien-être - aurevoir les 800€ de véto pour une patte cassée. Je ne vais pas faire le tour de tout ce qui est essentiel comme les courses et l'essence de la voiture, on est d'accord que ça tombe sous le sens.

    cinq-conseils-pour-résister-au-shopping

    En revanche, il y a des choix à faire dans le domaine des loisirs, comme par exemple choisir de garder cette fameuse somme disponible pour envisager des vacances ou bien des travaux, ou même un achat immobilier si l'on voit plus loin. Mais sur du plus court terme il peut y avoir des cadeaux d'anniversaire à anticiper, un repas au restaurant ou une séance cinéma. Parce que finalement, si cette somme vous l'employez à vous offrir cette paire de chaussures en velours, cela signifie ne pas participer à l'anniversaire de votre amie puisqu'il est hors de question de se pointer les mains vides, vous n'irez pas non plus au restaurant avec vos collègues de boulot et encore moins au cinéma avec votre voisine.

    Vous comprenez où je veux en venir ? Demandez-vous si le plaisir apporté par cet achat est à la hauteur de ce que vous louperez à cause de lui - le shopping c'est très philosophique.

    Créer des Wish Lists

    Partant du principe que vous avez décidé de privilégier votre vie sociale et vos impôts, il ne reste plus qu'à consigner vos envies dans une Wish List, pour le cas où vous déciderez qu'il est enfin temps de craquer. Car oui, même si c'est peu probable, il est possible qu'un jour vous trouviez un billet de 50€ par terre et que vous ne sachiez pas quoi en faire - hop, je dégaine ma Wish List.

    cinq-conseils-pour-résister-au-shopping

    Mais plus sérieusement, il y a deux trucs géniaux qui arrivent tous les ans : Noël et votre anniversaire. C'est le moment idéal pour consulter votre Wish List et vous rendre compte si oui ou non vous avez toujours envie de cette paire de chaussures. Si elle est encore dispo félicitations vous avez fait un craquage intelligent et mûrement réfléchi, et peut-être même sans flinguer votre porte-monnaie. Si elle est définitivement sold-out ce n'est pas grave, l'avenir du marketing vous réserve mieux.

    Craquer intelligemment

    Dans ma Wish List, je ne consigne pas que mes envies ponctuelles, j'envisage aussi des objets vraiment très onéreux qui requièrent plusieurs mois - voire années - d'économies et de réflexions. J'aime par exemple les sacs et bijoux de créateurs - à mon grand désarroi - et j'économise toujours pour m'offrir de belles pièces en prévision de futurs séjours à Londres - je suis dingue de cette ville.

    Mais il faut savoir que quoi qu'il arrive, si je suis amenée à dépenser une grosse somme pour une unique pièce, il faut qu'elle soit d'excellente qualité, intemporelle et qu'elle aille avec absolument tout et dans toutes circonstances - pas juste en cas de garden party chez la Reine Elizabeth.

    5 conseils pour résister au Shopping : Conclusion

    En résumé, il faut savoir réfléchir sur vos priorités et vos besoins sans écouter la sirène "bonne affaire" qui vous embrouille l'esprit vicieusement. Sachez qu'il n'y a pas de bonne affaire là où il y a un objet qui ne vous plaira plus dans quelques temps.

    N'oubliez pas non plus de mettre un petit peu à gauche pour vous faire plaisir différemment, avec vos amis par exemple. Car une belle paire de chaussures aussi cloutée soit-elle ne servira pas à grand-chose dans les allées de Leclerc.

    Enfin, même si j'ai surtout développé mes conseils autour des achats d'impulsion vestimentaires, ils s'appliquent aussi pour la dernière palette Huda Beauty ou le dernier masque Glamglow.

     Quels sont vos conseils et astuces pour résister au Shopping ? 

    Ne soyez pas timides, venez me rejoindre sur Hellocoton et sur Instagram !

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique